7 erreurs à éviter lors de la création d’un site internet professionnel

Site internet professionnel

Un site web est une carte de visite numérique. Pour de nombreuses entreprises, le site internet est un outil fondamental pour se présenter au monde extérieur. Pour qu’un site web soit convaincant pour le visiteur, il faut respecter certaines règles et éviter de commettre des erreurs qui peuvent avoir un impact considérable.

Erreur n°1 : conception surchargée du site internet

Le design est un facteur primordial dans le processus de création d’un site internet professionnel. Si les informations sont présentées sans prêter attention à leur aspect graphique et à leur structure, il y a peu de chances de capter l’attention du visiteur et encore moins de les garder sur la page. D’autre part, en se concentrant sur une conception trop originale du site web, on risque de négliger d’autres aspects importants.

Une erreur classique est l’utilisation d’un trop grand nombre de polices ou de tailles de police différentes, de combinaisons de couleurs difficiles à lire ou de couleurs excessivement vives. Cet aspect est particulièrement problématique lorsque le design s’écarte du contenu réel ou de l’information réelle, ou contraste fortement avec l’image de l’entreprise. Ce dernier aspect en particulier pourrait amener le visiteur à s’interroger sur le professionnalisme et la fiabilité de votre entreprise.

Erreur n° 2 : difficulté de navigation sur le site internet

La convivialité est un aspect souvent négligé de la création d’un site internet professionnel. L’expérience utilisateur n’est pas seulement un facteur important pour la satisfaction de l’utilisateur, mais elle est souvent décisive pour déterminer si le visiteur va ouvrir et voir tout le contenu ou toutes les offres en ligne comme il le souhaite. Il est donc d’autant plus surprenant que de nombreux sites internet se présentent avec des menus de navigation compliqués et des complexités techniques inutiles qui rendent simplement l’exploration des pages plus difficile.

La principale erreur ici réside presque toujours dans le manque de clarté des priorités. Trop de contenu est considéré comme important, ce qui donne à l’ensemble une large place. La conséquence est qu’un grand nombre de menus, de sous-menus finissent par embrouiller le visiteur au lieu de le guider à travers le site. Il en va de même pour l’utilisation d’éléments interactifs. L’expérience montre que s’ils sont insérés à un endroit inapproprié ou en nombre excessif dans votre projet web, ils génèrent un sentiment de malaise chez l’utilisateur qui s’en éloignera rapidement.

Erreur n° 3 : absence de mise à jour du site internet

Une des erreurs qui, même si elle n’est pas commise au moment de la création de la page web mais est néanmoins liée à la conception d’un projet web, est l’absence de mise à jour. En particulier, lorsque le site internet d’une entreprise présente des informations sous forme de blogs ou de nouvelles sur la page d’accueil, elle ne fait certainement pas bonne impression si la dernière entrée remonte à quelques années. La page d’accueil du site web doit refléter les changements apportés à la structure ou à la conception de l’entreprise. Il en va bien entendu de même pour les nouveaux produits ou marques, les heures d’ouverture, les prix, les coordonnées, etc.

Si le site web a un contenu récréatif, il faut également veiller à le mettre à jour. Vous devez accorder une attention particulière aux liens internes et externes ainsi qu’au contenu médiatique externe inclus dans vos pages.

Erreur n° 4 : non-respect de la loi

Les réglementations légales qui affectent un site internet professionnel sont bien plus complexes que beaucoup ne le pensent. Ici aussi, l’ignorance de la loi ne vous protège pas contre les sanctions. Par exemple, le non-respect des règles relatives aux cookies, aux outils de suivi et aux plug-ins sociaux, ainsi que la violation de la législation sur la protection des données suite à l’entrée en vigueur du règlement général sur la protection des données (RGPD), sont des infractions assez graves. L’utilisation de textes, d’images, de musique et de films sans licence ou sans l’autorisation du propriétaire peut également être coûteuse.

Erreur n°5 : ne pas avoir de version mobile du site internet

La part du trafic provenant des appareils mobiles augmente chaque année. Raison de plus pour s’étonner qu’il y ait encore tant d’entreprises qui n’optimisent pas leur présence en ligne pour les smartphones et les tablettes en n’adoptant pas un responsive design de leurs sites web. Le résultat est que ces pages sont alors difficiles à consulter et à utiliser sur les appareils mobiles. Étant donné que Google, le principal moteur de recherche, favorise également les sites optimisés pour les téléphones portables, l’absence de cette fonctionnalité a également un impact négatif sur le classement des résultats de recherche, et ce comme beaucoup de bases techniques.

Erreur n° 6 : incapacité à optimiser les temps de chargement

Une erreur fréquente lors de la création d’un site internet professionnel est de ne pas optimiser les temps de chargement des pages individuelles. Il en résulte souvent une vitesse de chargement insuffisante qui agace le visiteur et provoque un taux de rebond élevé sur le site, affectant ainsi négativement les résultats sur les moteurs de recherche. La grande difficulté ici réside dans le fait que les problèmes de performance d’un site web dépendent toujours d’un grand nombre de causes différentes.

Être capable d’identifier ces problèmes et de les résoudre peut représenter un investissement important en temps et en énergie, même pour les administrateurs les plus expérimentés. Un long temps de chargement peut être dû, par exemple, à des ressources de serveur insuffisantes, à un code source excessivement lourd (HTML, CSS, JavaScript), à la présence d’images non compressées, à l’inclusion de contenu externe ou à l’absence de mécanismes de mise en cache absolument nécessaires.

Erreur n°7 : transfert de données sans cryptage SSL/TLS

Pour la plupart des utilisateurs du web, la sécurité est une question importante, notamment lors de la transmission de données confidentielles telles que les mots de passe, les adresses ou les coordonnées bancaires. L’une des erreurs les plus graves qui peuvent être commises lors de la création d’un site internet professionnel est donc de ne pas prêter attention à la protection des données des utilisateurs, par exemple en se fiant à un certificat SSL/TLS. Dans ce cas, les fichiers sont transférés via le protocole HTTP qui n’offre aucune protection et permet donc aux hackers de lire et de manipuler les données.

Les navigateurs aident à reconnaître les sites web qui ne disposent pas d’un certificat SSL/TLS en affichant le message “La connexion à ce site web n’est pas sécurisée”. À ce stade, la page n’est pas dans une position favorable. Les moteurs de recherche tels que Google ne tolèrent pas non plus une telle négligence dans le traitement des données des utilisateurs et sanctionnent les pages en question par un mauvais classement.