Quelle stratégie de référencement pour une PME ?

Une bonne stratégie de SEE est essentielle non seulement pour les grandes entreprises, mais aussi pour les PME. Avec SEMrush, vous allez voir aujourd’hui comment le structurer en partant de l’essentiel.

L’importance acquise par le référencement ces dernières années a conduit de nombreuses personnes à habiller une aura presque “mystique” qui, en italien, se traduit par optimisation pour les moteurs de recherche. Ce n’est pas un hasard si certains considèrent que sa compréhension est l’apanage des agences de référencement et des webmasters.

En fait, il est possible même pour les petites entreprises de développer une stratégie de référencement efficace, sans nécessairement devoir recourir à une aide extérieure.

Pour les petits entrepreneurs, s’appuyer sur une stratégie de référencement signifie bénéficier de certains avantages incontestables. Tout d’abord, il est possible d’élargir la clientèle, de donner une nouvelle vigueur à la marque, d’assurer plus de trafic sur le site, de susciter l’intérêt du public et de créer un “buzz” autour d’une activité.

De même pour les start-ups, le référencement peut également représenter une grande opportunité de croissance dans le temps. SEO pour les PME : sur quels domaines se concentrer ? Lors de la planification d’une stratégie de référencement, la partie la plus difficile est la succession des actions à mener. L’établissement d’un plan d’action, d’un workflow, peut être très utile.

Optimiser le site pour la recherche biologique : les erreurs les plus courantes

Que signifie optimiser un site web ? Tout d’abord, essayez d’éviter les erreurs les plus courantes. Particulièrement courantes sont celles concernant la gestion des liens internes. Ce n’est que lorsque les liens sont utiles, c’est-à-dire qu’ils représentent un approfondissement significatif, que les moteurs obtiennent une information complète sur les sujets présents entre les pages d’un site.

Par conséquent, en accordant une attention particulière aux liens internes, on créera une structure bien organisée dans laquelle les araignées de Google, qui entrent sur un site pour y recueillir des informations – pourront se déplacer facilement, ce qui donnera au moteur un signal positif à des fins de positionnement. Dans le même temps, l’expérience de l’utilisateur en bénéficiera également car elle créera un cheminement pertinent et facile à suivre.

Facteurs de positionnement sur la page

Il existe certains éléments que le propriétaire d’un site web peut optimiser directement car ils sont sur la page, d’où la définition des facteurs de positionnement sur la page ou sur le site. Vous allez voir ca en bref :

  • Url : une url optimisée respecte tout d’abord l’arborescence sur laquelle le site a été construit, montrant le chemin hiérarchique qui permet d’accéder à la ressource requise (ex : www.sitoscarpe/woman-shoes/gloves/). L’url a une valeur sémantique, vous devez donc inclure les mots-clés significatifs pour la page à laquelle elle se réfère. Au niveau de l’utilisateur, le conseil est que l’url doit être “parlante” (c’est-à-dire qu’elle permet de comprendre quel contenu sera affiché) et compact.
  • Titre de la page : très important pour Google, est le titre de la page qui apparaît dans le navigateur. Il doit contenir le mot-clé principal de la page. Le poids sémantique va de gauche à droite (les mots-clés doivent être entrés au début). C’est le titre qui apparaît dans SERP.
  • Metadescription : c’est la description du contenu de la page ; il n’affecte pas le positionnement de manière directe (ce n’est pas un facteur de classement) mais il est pertinent pour le CTR dans SERP (si la description est intéressante, l’utilisateur cliquera sur le résultat).
  • H1 : c’est le titre de la page, à ne pas confondre avec le Titre de la page. Souvent, ces deux éléments coïncident, et ce n’est pas une erreur, mais la meilleure façon d’en tirer pleinement parti est de s’assurer qu’ils sont liés mais pas identiques. Le titre de la page a une valeur SEO beaucoup plus prononcée, tandis que le H1 peut être utilisé par une bonne copie pour capter l’attention du lecteur (c’est en fait le titre qui est partagé par défaut lors de la publication sur Facebook).
  • Images : l’optimisation des images est également importante pour bien positionner une page. Les champs à travailler sont le nom de l’image, l’Alt et le Titre. Si possible, comprimez toujours l’image avant de la télécharger (en veillant à ce que la qualité de l’image ne soit pas affectée) car cela permettra d’assurer une bonne vitesse de chargement du site, un facteur que Google considère de plus en plus crucial pour le positionnement d’une page.
  • Formatage de la page : pour garantir une bonne expérience utilisateur et donc des taux de rebond élevés et faibles, le contenu d’une page doit être visuellement agréable : un mur de texte, par exemple, ne peut pas être invitant pour ceux qui recherchent des informations sur un site (surtout s’il est consulté depuis un téléphone portable). Il est donc conseillé de structurer le texte en paragraphes, d’utiliser le gras et l’italique pour mettre en évidence les points d’intérêt de la page et de rompre le texte avec des images, des citations, du contenu multimédia tel que des vidéos, etc.

Duplication du contenu et le protocole HTTPS

Au niveau du contenu, il est important d’éviter que différentes pages présentent le même texte : c’est une erreur très fréquente, surtout dans le commerce électronique, qui a un fort impact sur le positionnement d’une page dans les résultats des moteurs de recherche.

Mise en œuvre correcte du protocole HTTPS, utilisé par un nombre croissant d’entreprises et fortement recommandé par Google, et optimisation du contenu pour les appareils mobiles, car les données confirment que le nombre de vues sur les appareils mobiles est en constante augmentation et a déjà dépassé celui des vues sur les ordinateurs de bureau.

Construire l’image avec Backlink, Influencer et PR

Après avoir vu ce que les facteurs de la page affectent le positionnement d’un site, vous devez voir comment une petite ou moyenne entreprise peut améliorer le classement de son site dans les moteurs de recherche grâce au référencement hors page. Une entreprise qui vient d’entrer sur le marché doit pouvoir compter sur l’apport combiné des backlinks, des RP et des signaux sociaux.

Sur l’importance des RP numériques, vous devez tenir compte du fait que plus de 80 et consommateurs considèrent le bouche à oreille comme un outil de promotion efficace, donc être capable de convaincre les leaders d’opinion de promouvoir une activité peut s’avérer être une stratégie gagnante.

En ce qui concerne les signaux provenant des réseaux sociaux, beaucoup de gens pensent que les facteurs de classement direct ne peuvent pas (encore) être pris en compte, mais ce que vous ne pouvez pas sous-estimer, c’est que même ici, Google peut surveiller un buzz autour d’une marque ou d’un site, dont il tiendra compte lorsqu’il devra établir l’autorité d’une page.

En ce qui concerne la création de liens, il est important de savoir que pour Google, les liens sont des signaux d’estime : si de nombreux sites lient une page. Cela signifie que cette ressource est considérée comme précieuse par la communauté, les SERPs refléteront donc cette appréciation, en donnant à la page une visibilité proportionnelle aux signaux positifs reçus.

Tous les liens ont le même poids ? Non. C’est pourquoi l’optimisation hors page entre également en jeu. Une stratégie optimale de création de liens, ou mieux encore. Le gain de liens doit être aussi naturel que possible.

Une bonne recherche de mots-clés est la base de toute stratégie de positionnement

La recherche de mots-clés vous aidera de deux façons : en améliorant le contenu déjà présent dans les pages du site et en vous donnant des idées pour les textes futurs. Il est essentiel d’identifier les mots-clés cibles de votre entreprise et les mots-clés sur lesquels vos concurrents travaillent.

Une entreprise qui part de zéro devrait éviter de se concentrer immédiatement sur les mots-clés les plus compétitifs, ceux qui ont les volumes de recherche les plus élevés mais aussi la plus grande difficulté de mots-clés. L’outil Keyword Magic de SEMrush indique précisément cette valeur pour faire prendre conscience à la SEO de la difficulté d’obtenir un meilleur positionnement que les concurrents pour ce mot-clé.

La meilleure chose à faire est d’essayer de se positionner avec des mots-clés à longue queue ou à longue queue (ceux qui ont plus de 3 mots) qui ont un volume de recherche plus faible mais qui sont plus faciles à conquérir. Bien sûr, le trafic apporté par ces mots-clés sera plus faible mais il faut considérer qu’ils sont plus spécifiques et peuvent apporter une cible plus niche.

Et un extrait au premier plan ?

Avoir une “position zéro” signifie profiter d’une bonne opportunité d’apparaître dans les résultats des moteurs de recherche avant vos concurrents. Pour une petite ou moyenne entreprise, le succès pourrait être lié aux caractéristiques du SERP.

Pour obtenir un extrait de premier plan, vous devez savoir comment optimiser votre site. Si votre contenu répond précisément à une question, votre page peut apparaître en position zéro, c’est-à-dire en haut du SERP. Vous devez également faire attention au formatage, profiter des listes à puces et des titres de paragraphes.

Conclusion

Eh bien, cela peut sembler compliqué et quelque peu abstrait (les effets d’une bonne stratégie d’optimisation prennent parfois des mois avant que vous ne voyiez les résultats dans le SERP), le référencement a le potentiel d’aider votre entreprise à se développer dans les phases les plus fragiles et les plus cruciales de son développement.

En suivant quelques étapes de base et en prenant soin de créer un contenu utile pour les utilisateurs, toujours accompagné d’une bonne expérience utilisateur, même une petite et moyenne entreprise peut obtenir un bon classement dans les pages de recherche de Google et ensuite gagner du trafic dans la conversion des cibles.